lundi 22 juillet 2024
AccueilHigh-TechLe scandale de Meta: l'IA sans limites menace nos données!

Le scandale de Meta: l’IA sans limites menace nos données!

Le géant américain des réseaux sociaux Meta (anciennement Facebook, Instagram) fait face à des accusations dans onze pays d’Europe pour son plan présumé de manipulation illégale des données personnelles de ses utilisateurs dans le cadre d’un projet d’intelligence artificielle (IA), d’après un communiqué de l’organisation NOYB (abréviation de None of your business, signifiant « Ce ne sont pas vos affaires » en anglais). Reconnue pour son combat contre les grandes entreprises technologiques, cette ONG autrichienne exhorte les autorités à agir de toute urgence afin de stopper la mise en œuvre de cette nouvelle politique de confidentialité, prévue pour le 26 juin.

Alors que certaines informations publiques sont déjà utilisées pour développer des modèles d’IA générative, Meta souhaite aller un cran plus loin en collectant toutes les données de ses milliards d’utilisateurs depuis 2007. L’objectif ? Les exploiter au sein d’une technologie expérimentale d’IA sans restrictions, selon les dires de NOYB dans son communiqué. Cette démarche soulève des inquiétudes quant à l’utilisation potentielle de ces données pour créer un large éventail d’applications, allant d’un simple robot conversationnel à des publicités personnalisées agressives, voire même à des drones armés, sans obtenir le consentement des utilisateurs, pourtant requis en vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE. De plus, une fois intégrées dans le système, les utilisateurs semblent dépourvus de tout moyen de supprimer ces données les concernant, portant ainsi atteinte au droit à l’oubli numérique, tel que stipulé par NOYB.

Après ces accusations portées par onze États membres de l’UE, dont la France, la Belgique et l’Allemagne, des démarches similaires seront entreprises dans d’autres pays de l’Union dans un avenir proche. NOYB, coutumière des poursuites judiciaires à l’encontre des géants du web, rappelle que ses actions passées contre Meta ont déjà entraîné des amendes administratives dépassant les 1,5 milliard d’euros.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE