mercredi 24 juillet 2024
AccueilHigh-TechCoco.gg : Fermeture Judiciaire d'un Repère de Prédateurs

Coco.gg : Fermeture Judiciaire d’un Repère de Prédateurs

La récente fermeture de la plateforme de discussion en ligne Coco.gg par les autorités judiciaires représente un moment crucial dans la lutte contre la criminalité sur Internet. Connue comme le « premier chat gratuit de France », Coco.gg s’était rapidement transformée en un foyer de controverses et d’activités illégales, attirant l’attention des forces de l’ordre et des associations de protection de l’enfance. Cette décision judiciaire, annoncée par le parquet de Paris, met en lumière les efforts concertés des forces de l’ordre internationales et illustre la gravité des accusations portées contre la plateforme.

Fermeture de Coco.gg : Une Plateforme au Cœur des Controverses

La justice a récemment ordonné la fermeture de Coco.gg, également connue sous le nom de Cocoland. Réputée pour être le premier chat gratuit de France, Coco.gg s’était transformée en un lieu de controverses. Considérée comme un repaire de prédateurs par des associations de défense de l’enfance et de lutte contre l’homophobie, la plateforme avait déjà mauvaise presse depuis quelque temps. Le parquet de Paris a annoncé la fermeture du site le mardi 25 juin via X (anciennement Twitter), soulignant l’implication de la Juridiction Nationale en charge de la Lutte contre la Criminalité Organisée (Junalco).

À l’adresse Coco.gg, les utilisateurs découvrent désormais une page bleue avec un avis de fermeture émis par la gendarmerie nationale et la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Cette décision judiciaire met en lumière l’échec des tentatives de l’équipe derrière Coco.gg pour échapper aux radars de la justice. Bien que la plateforme soit immatriculée à Guernesey et détenue par une entreprise bulgare, cela n’a pas suffi à la protéger des autorités françaises. Le caractère international de cette enquête reflète l’étendue des problèmes associés à Coco.gg.

Enquête Internationale et Arrestation du Propriétaire

L’enquête ayant abouti à la fermeture de Coco.gg revêt un caractère international. Des effectifs de police de plusieurs pays, incluant la France, la Bulgarie, l’Allemagne, la Lituanie, les Pays-Bas, et la Hongrie, ont travaillé de concert pour démanteler ce réseau. Ce vaste effort de collaboration témoigne de la complexité et de l’ampleur des activités illicites facilitée par Coco.gg.

Le propriétaire du site, un ingénieur de 44 ans nommé Isaac Steidl, a été arrêté à l’étranger. Parallèlement, son épouse a été placée en garde à vue dans le Var. Ces arrestations démontrent la détermination des autorités à cibler les responsables des plateformes qui servent de foyers à des activités criminelles. L’immatriculation du chat en ligne à Guernesey dans les îles Anglo-Normandes, avec une gestion opérée depuis la Bulgarie, avait initialement pour but de compliquer les actions judiciaires. Cependant, la coordination internationale a surmonté ces obstacles, aboutissant à la mise en lumière des individus derrière Coco.gg.

Coco.gg : Un Repaire de Prédateurs Sexuels

Coco.gg est reconnu depuis plusieurs années comme un facilitateur d’infractions graves. Le parquet de Paris a précisé que la plateforme était impliquée dans des actes de pédocriminalité, proxénétisme, prostitution, viols, vente de stupéfiants, guet-apens, et même homicides. Entre le 1er janvier 2021 et le 7 mai 2024, pas moins de 23 051 procédures judiciaires en lien avec Coco.gg ont été ouvertes dans 70 parquets à travers le territoire national, impliquant 480 victimes.

Créée en 2003, Coco.gg se vantait d’une accessibilité sans inscription, un facteur clé de son attractivité mais aussi de ses dérives. Les utilisateurs pouvaient discuter immédiatement après avoir renseigné leur genre, âge, code postal et pseudo, sans aucune vérification. Les thèmes de discussion allaient de la cuisine et du cinéma à des sujets ouvertement sexuels et même potentiellement pédophiles, offrant ainsi un terrain fertile pour les prédateurs sexuels de toutes sortes.

Pressions des Associations pour la Fermeture de Coco.gg

Depuis plusieurs années, différentes associations ont fait pression pour la fermeture de Coco.gg. L’association SOS Homophobie a notamment demandé la fermeture du site après l’attaque d’un homosexuel à Marseille en octobre 2023. De même, l’association Innocence en Danger avait aussi réclamé la fermeture de Coco.gg, lançant une pétition pour alerter le public sur sa dangereuse accessibilité et la présence proliférante de prédateurs sexuels.

Le collectif ACPE (Agir contre la prostitution des enfants et les violences sexuelles) a salué la fermeture de Coco.gg comme une victoire contre la pédocriminalité en ligne. Dans un mail adressé aux rédactions, le collectif a qualifié la plateforme de symbole d’accessibilité en ligne des prédateurs, soulignant l’importance de l’engagement des forces de l’ordre transcendante les frontières nationales. Cette mobilisation collective a été cruciale pour mettre fin aux activités illicites de la plateforme, souvent réalisées sous des pseudonymes révélateurs de la nature des échanges.

Affaires Criminelles Liées à Coco.gg

Les affaires criminelles en lien avec Coco.gg sont nombreuses et sordides. Dominique P., par exemple, est accusé d’avoir drogué sa femme avant de la livrer à plusieurs dizaines d’hommes par le biais du chat en ligne. Ce fait divers, qui sera jugé à Avignon à partir de septembre, met en exergue à quel point la plateforme était utilisée pour orchestrer des crimes graves.

En avril, un jeune homme de 22 ans est mort après une violente agression sur le parking d’un supermarché à Grande-Synthe, près de Dunkerque. L’un des suspects arrêtés a avoué avoir organisé l’agression via Coco.gg. Le même mois, dans le Nord, quatre hommes, dont deux mineurs, ont été mis en examen pour des agressions à Saint-Pol-sur-Mer, commises après des rendez-vous fixés par le biais de Coco.gg. Ces exemples illustrent la dangerosité de la plateforme, qui servait de point de rencontre pour des criminels de tous horizons.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE