samedi 20 juillet 2024
AccueilEn directLe monstre sacré du Hamas : Yahya Al-Sinouar!

Le monstre sacré du Hamas : Yahya Al-Sinouar!

Yahya Sinouar occupe la plus haute fonction politique au sein du Hamas et dirige également les Brigades Ezzedine Al-Qassam, basées à Gaza depuis le 14 avril 2023. (Mohammed Abed/AFP)

En 1966, le cheikh Ahmed Yassine prend la tête des Frères musulmans à Gaza, alors sous occupation égyptienne. Suite à la guerre des Six-Jours en 1967, Israël prend le contrôle de la région. Considérant l’armée d’occupation, Yassine rompt avec les autres factions palestiniennes en refusant de s’opposer à Israël, qui favorise en retour la montée du mouvement islamiste pour affaiblir l’OLP. Cependant, l’Intifada de décembre 1987 pousse Yassine à changer de position. Face à une OLP en voie de paix avec Israël, Yassine fonde le Hamas, un mouvement dédié à la destruction de l’État hébreu. Bien que le Hamas n’ait alors pas de branche armée, il dispose d’un service de sécurité, le Majd, dirigé par Salah Shehadeh et Yahya Sinouar, tous deux impliqués dans la fondation du Hamas en 1988.

En 1989, Yassine est arrêté et condamné à perpétuité en Israël. Cette incarcération conduit à l’établissement d’un bureau politique en exil, dirigé depuis la Jordanie par Khaled Mechaal. Le Hamas, centré sur Gaza jusqu’alors, se réorganise autour de quatre « conseils » représentant diverses régions et entités palestiniennes. Le leadership de Yassine se maintient malgré son emprisonnement. La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine Al-Qassam, est lancée en 1991, nommée en hommage à un leader syrien tué par les Britanniques en 1935. Bien que les chefs de cette milice soient ciblés par Israël, les attaques du Hamas persistant pour saboter le processus de paix.

En 1997, suite à un attentat, Nétanyahou tente d’assassiner Mechaal à Amman, mais échoue. Israël est contraint de libérer Yassine, qui retourne à Gaza. Yassine et Mechaal, malgré leur popularité, n’ont pas d’influence directe sur les Brigades Al-Qassam, dirigées par Mohammed Al-Masri, surnommé Deif pour sa capacité à échapper aux forces israéliennes. Yassine est tué dans une frappe en 2004, suivi par l’élimination de son successeur, Abdelaziz Rantissi, dans un bombardement israélien. Depuis, le Hamas a décidé de garder secret l’identité de son leader, tandis que Deif continue de commander les Brigades Al-Qassam malgré de graves blessures lors d’un raid israélien.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE