mercredi 29 mai 2024
AccueilEn directLe géant des mers : le futur porte-avions nucléaire révolutionnaire

Le géant des mers : le futur porte-avions nucléaire révolutionnaire

Le capitaine de vaisseau Alban est chaleureusement accueilli par une foule enthousiaste au grand amphithéâtre de l’école navale de Lanvéoc-Poulmic, dans le Finistère. Le sujet de sa conférence, le futur porte-avions de nouvelle génération, le PANG, suscite un intérêt intense parmi les élèves officiers présents. Avec un poids record de 75 000 tonnes, le PANG dépassera largement le célèbre porte-avions français Charles-de-Gaulle. Ses capacités impressionnantes incluent l’embarquement de Rafale Marine, d’hélicoptères, de drones et éventuellement du futur avion de combat du programme SCAF.

Le remplaçant du Charles-de-Gaulle nécessitera un équipage de 2 000 hommes et femmes, pour un total d’environ 5 000 personnes. La construction de ce mastodonte nucléaire de la mer représente un investissement colossal pour la France, prouvant ainsi sa volonté de maintenir sa posture de grande puissance militaire. Le PANG s’entourera d’une flotte complète comprenant des sous-marins d’attaque, des frégates polyvalentes, des navires de ravitaillement et une base aérienne capable de mener des attaques nucléaires.

Le projet du PANG, approuvé dans le cadre de la loi de programmation militaire 2024-2030, représente un investissement initial de cinq milliards d’euros, avec un coût total estimé à 10 milliards. Malgré les incertitudes financières et les tensions budgétaires à prévoir, le lancement du chantier est prévu pour 2036. La question de la priorisation de l’économie de guerre dans les années à venir reste centrale pour la réussite de ce projet colossale.

Mots-clés:
Porte-avions, PANG, Charles-de-Gaulle, marine, France, puissance militaire, investissement, programme militaire, chantier naval.

articles similaires
aujourd'hui
POPULAIRE