vendredi 1 mars 2024

Révélation choquante : les inégalités énergétiques explosent avec la hausse des températures, privant des millions de personnes de climatisation !

Accès à la climatisation : un révélateur des inégalités énergétiques

Le nombre de jours caniculaires, dépassant les 35 degrés, ne fait que croître, ce qui augmente la demande en air conditionné. Enrica de Cian, professeure en économie de l’environnement à l’université Ca’ Foscari de Venise, explique que l’accès à la climatisation est révélateur des inégalités énergétiques. En effet, les effets de la climatisation se ressentent considérablement sur les factures d’électricité et renforcent les inégalités entre ceux qui peuvent se permettre d’y recourir et de l’entretenir, et ceux qui ne le peuvent pas.

Une étude menée par Enrica de Cian et son équipe de recherche, publiée en août 2020 dans la revue Economic Modelling, a analysé huit pays développés aux climats variables : l’Australie, le Canada, la France, le Japon, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suède et la Suisse. Les résultats révèlent que les ménages équipés en climatisation ont des dépenses annuelles d’électricité entre 35 % et 42 % supérieures à ceux qui n’ont pas de climatiseurs.

L’adoption de la climatisation en réponse aux vagues de chaleur engendre une nouvelle forme de précarité. Un ménage est considéré comme précaire si ses dépenses énergétiques liées au chauffage et au refroidissement représentent plus de 10 % de ses revenus. Auparavant, ce terme désignait les ménages qui n’avaient pas les moyens de se chauffer convenablement en hiver, mais l’utilisation de la climatisation entraîne davantage de personnes dans cette situation.

Une autre étude menée par Enrica de Cian et son équipe, publiée en mars dans la revue Nature, a estimé que d’ici 2050, 60 millions d’Européens et 640 millions d’Indiens seront exposés à des canicules sans être équipés en climatisation. Au Brésil, en Inde et en Indonésie, entre 20 % et 30 % des ménages ne pourront pas satisfaire leurs besoins en refroidissement d’ici 2050, entraînant une situation de stress thermique.

Selon les projections, d’ici 2050, au moins 80 % des 10 % des ménages les plus riches au monde seront équipés en climatisation, contre seulement 2 % à 23 % pour les 10 % de ménages les plus pauvres. Seuls 15 % des 3,5 milliards de personnes vivant dans des climats chauds disposent actuellement d’une climatisation, alors que certaines régions, comme l’Amérique du Nord, sont suréquipées.

En Inde, le taux d’équipement de la population en climatisation est inférieur de plus de moitié par rapport à des pays comme la France, malgré un climat bien plus chaud. Plus de 80 % de la population indienne n’a pas les moyens d’accéder à la climatisation. De plus, les régions indiennes où les températures sont les plus élevées sont également les plus pauvres, ce qui entraîne une faible démocratisation de la climatisation.

Mots-clés: climatisation, inégalités énergétiques, dépenses annuelles, équipement, vagues de chaleur, précarité, stress thermique, projections, ménages, pays développés, Inde, Europe, Brésil, Indonésie, Amérique du Nord.

articles similaires

Articles Récents