vendredi 1 mars 2024

Un technicien meurt électrocuté lors d’une intervention, tempête Ciaran

Un technicien d’Enedis trouve la mort lors d’une intervention en Bretagne

Le 4 novembre dernier, un technicien d’Enedis a tragiquement perdu la vie lors d’une intervention à Pont-Aven, en Bretagne. Venu en renfort depuis le Sud-Ouest pour réparer les dégâts causés par la tempête Ciaran, ce père de trois enfants a été électrocuté. Ce drame vient rappeler les risques auxquels sont confrontés les agents d’Enedis lors de leurs missions sur le terrain.

Depuis le passage de la tempête Ciaran, près de 2 400 techniciens sont mobilisés en Bretagne, auxquels s’ajoutent 1 000 autres en Normandie. Parmi eux, 1 400 sont des salariés d’Enedis venus d’autres régions de France pour prêter main-forte. Cette solidarité entre régions permet de constituer une force d’intervention rapide, créée après les violentes tempêtes de décembre 1999.

L’efficacité de ces techniciens est remarquable, puisqu’en seulement deux jours, plus d’un million de foyers ont déjà pu retrouver l’électricité. Au matin du 6 novembre, il reste encore 93 000 foyers sans courant, mais les équipes continuent de travailler sans relâche pour rétablir la situation.

Malheureusement, une seconde tempête, Domingos, vient compliquer encore davantage la situation. Cette nouvelle tempête a touché d’autres départements de la côte atlantique, tels que la Charente-Maritime et la Gironde. Le lundi 6 novembre, à 8 heures du matin, 33 000 foyers sont encore privés d’électricité. Toutefois, grâce à l’intervention de 1 000 salariés et prestataires d’Enedis, ce chiffre a considérablement diminué par rapport à la veille.

La CGT des mines et de l’énergie a salué l’engagement et les valeurs humanistes de tous les agents d’Enedis, qui travaillent sans relâche quelles que soient les conditions climatiques. Néanmoins, elle appelle les employeurs à renforcer la protection et à garantir l’intégrité physique des équipes. En effet, ces techniciens sont souvent amenés à intervenir de nuit, dans des conditions extrêmement difficiles, avec des rafales de vent, de la pluie, du froid et de la boue. Ils font preuve d’un véritable courage et d’un dévouement exemplaire.

Suite au drame survenu à Pont-Aven, le maire de la commune, Christian Dautel, a tenu à rendre hommage aux agents d’Enedis dans les colonnes du journal Ouest-France. Il a souligné les conditions éprouvantes dans lesquelles ils exercent leur travail, tout en exprimant sa tristesse et sa solidarité envers la famille de la victime.

L’entreprise Enedis, ainsi que l’ensemble du secteur de l’énergie, sont profondément choqués par cet événement tragique. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du décès. En attendant les conclusions de cette enquête, il est essentiel de rendre hommage à ce technicien qui a donné sa vie pour assurer le rétablissement de l’électricité dans notre région.

Mots-clés: Enedis, technicien, électricité, Bretagne, tempête Ciaran, Pont-Aven, Domingos, réseau électrique, tempête, agents, intervention, sécurité.

articles similaires

Articles Récents